Le mercredi 16 janvier, Mauna Loa

Aline, Caro et Margot amènent Christian à l’aéroport et profitent d’une seconde journée de shoping.

Michel et Krista partent pour le cratère, le col. C’est à 6.1 kilomètres et à 700 mètres de dénivelé. Alf et Pascal prennent le même chemin, mais ils ont décidé de faire le sommet du Mauna Loa qui est quand même 4.2 kilomètres plus loin. Ils posent les quelques kilos de bouffe qu’ils ont embarqué pour les autres au col et continuent le chemin pour le sommet. Ils y arrivent vers 13h30, après 5h15 de montée. La montée du Mauna Loa est interminable, la pente est vraiment nulle est les derniers 4.5 kilomètres se font à plus de 4000m.

Le reste de l’équipe, les dix derniers partent à la cabane du Mauna Loa qui est réservée pour deux nuits pour nous. Installés à la cabane, ils assistent à un magnifique coucher de soleil sur la falaise d’en face du cratère.

 

Le jeudi 17 janvier, Sulfur Vent et Volcano

C’est la grande journée au sommet du Mauna Loa, une équipe part pour les Sulfur Vent, il y a dix kilomètres à faire dont plus de la moitié sans chemin. La neige facilite la marche dans les laves a’a’. Ils arrivent finalement à cette crevasse soufrée et pendant une heure et demi, ils font un maximum d’images vidéo et photo. Puis ils rentrent à la cabane pour y arriver peu après le coucher du soleil. L’autre équipe du Mauna Loa est partie faire un beau tour du côté des trois cratères qui suivent le gros cratère du sommet. Le paysage est vraiment magnifique là haut et les nuits sont longues. La moitié de l’équipe a des maux de tête.

Pendant ce temps le reste de l’équipe part visiter les pétroglyphes du Volcano Parc, il y en a vraiment beaucoup et on en voit même au-delà des chemins balisés par les rangers du parc. Puis nous allons voir l’arche et le Pu’o’o’ depuis le sommet du cratère du Pu’u huluhulu. Au moment où nous y arrivons, les nuages arrivent de Hilo et masquent les fumées du volcan.

 

Le vendredi 18 janvier, retour du Mauna Loa, plage et plage

Après une seconde nuit à la cabane du Mauna Loa, l’équipe du haut doit redescendre. A leur réveil, ils ont la surprise de voir un centimètre de neige qui est tombée durant la nuit. Puis c’est le long retour aux voitures au parking de la station météo.

Une équipe va à Honaunau Bay et a la chance de voir passer les baleines en arrivant.

La dernière équipe descend le long chemin de 400m de dénivelé qui mène de la route au monument du capitaine Cook. Après quelques minutes de snorkeling et peu avant de remonter nous nous rendons compte que Cook a découvert les îles hawaiiennes il y a juste 230 ans, soit le 18 janvier 1778.

 

Le samedi 19 janvier, Canoë dans la baie du Capitaine Cook, plage et spéléo

La plus grande partie de l’équipe part se reposer du Mauna Loa avec une sortie canoë dans la baie du capitaine Cook. Nous avions repéré un loueur de canoës qui est au bord de l’eau, ce qui nous évite de devoir les véhiculer sur le toit des voitures. Le rendez-vous est vers 8 heures, l’équipe passe un bon moment en snorkeling et en promenade canoë.

Une autre partie de l’équipe est partie à la plage de Honaunau et passe aussi un bon moment de repos.

Nous sommes quatre, Gérald, Déborah, Ludo et Alf à aller au Namakani Paio, au tube électrique. Nous remontons depuis le skylight habituel dans l’amont. Arrivé au dernier point topo, nous franchissons l’obstacle et nous nous permettons une petite pointe dans de grandes galeries. Nous effectuons dans les 750 mètres de topographie après quelques minutes de tournage. Le réseau amont se développe bien.