Le jeudi 24 janvier, Honolulu, spéléo dans la Big Crack, baleines, plongées mantas et plage

Gérald part pour Honolulu afin d’organiser notre prochaine expédition en Islande avec un biologiste spécialiste des oiseaux hawaiiens.

Denis, Krista et Michel partent vers la Big Crack qui longe la route qui mène au Parc Volcano. Il y a par là de nombreux Pit Crater qui n’ont pas encore été descendus ni même topographiés. C’est ce qui sera fait cette journée avec topographie et film à l’appui.

Une équipe de 4 personnes avec Jo, Vincent, Alf et Aline a rendez-vous avec Karine et Jean-Marc du nord à la baie de Keahou pour faire un tour en zodiac et observer les baleines. Ce point de départ ne semble pas être le point optimal pour les baleines à bosse. Mais nous passons un moment extraordinaire avec une troupe de globicéphales qui sont de la région. D’après Chuck, notre capitaine, ils partent en chasse pour manger, ils ne sont malheureusement pas très joueurs. Nous ne verrons des baleines à bosse que de très loin.

Ensuite, nous partons manger sur la côte touristique de Kona un petit bouritos avant de partir en direction de Konohau Marina pour partir faire les plongées pour les Mantas. Pour la plongée, nous sommes Alf, Aline, Pascal, Jo, Vincent à la caméra, Fred, Ludo et Jean-Marc en snorkling. Arrivés sur place, nous apprenons que nous sommes au mauvais endroit. Nous repartons pour Jack’s en ville et puis pour le port de Kona. De là, nous naviguons pour faire nos deux plongées à la baie de Keahou, là où à lieu les plongées aux Mantas. Pendant la première plongée, nous ne voyons pas grand-chose sauf une raie manta en fin de plonge. Par contre la plongée de nuit est vraiment un instant magique, nous avons la chance de passer 40 minutes pendant lesquelles la raie manta nous offre un balai des plus merveilleux. En fait elle se nourrit de la profusion de plancton attirée par nos lampes de plongée.

Le reste de l’équipe part faire de la plage pour cette fin d’après-midi.     

 

Le vendredi 25 janvier, Hélico, Namakani Paio, Pele Water Cave et grillades à la Black Sand Beach

Une équipe part pour sa tournée hélico très tôt le matin (Jo, Vincent, Karine et Fred). Nous les rejoignons (Deb, Ludo et Alf) vers 10h30 à l’épicerie de Volcano. Nous sommes une équipe intéressée à aller faire un tour dans la partie aval de Namakani Paio. Nous serons finalement cinq. Vincent nous abandonne pour les grillades. Nous partons sur tous les points d’interrogations qui restent encore dans le secteur aval. Nous répondons rapidement à quelques uns, puis nous remontons un peu plus haut. Nous trouvons une galerie, la galerie de la Golumette. Nous suivons cette galerie sur un bon bout avec de très nombreuses étroitures, nous espérons à quelque part sortir de ceci par un skylight, mais rien ne veut donner. Nous suivons de forts courants d’air mais ils nous mènent qu’à des trémies. Finalement nous faisons demi-tour. Il reste encore de nombreux points d’interrogations, mais la zone qui bloque semble énorme.    

Denis, Krista, Michel, Aline et Jean-Marc sont partis pour Pele Water Cave. Ils louent les bouteilles chez Jack et montent au nord. Aline et Denis plongent un peu plus loin que l’halocline et se fond un grand plaisir dans cette superbe galerie. Jean-Marc découvre la plongée dans ce canyon de lave. Michel et Krista fond du film avec les lampes de Denis.

 

Le samedi 26 janvier, Apua Cave, repos

La grande majorité du groupe est partie pour Apua Cave, c’est une cavité du bord de mer qui est très riche en concrétions et qui sont d’ailleurs très belles. Il y a Gérald, Michel, Krista, Pascal, Jérôme, Stéphanie, Karine et Déborah. Il y a quand même 9 kilomètres de marche d’approche au bord de mer qui se feront sous une météo mitigée.

Le reste du groupe se permet une pause à la maison. Il faut dire qu’il y en a quelques uns à qui il manque beaucoup d’heures de sommeil. Nous essayons sur le coup des 13 heures de nous rendre à l’internet café, mais c’est en vain. Le samedi, il est fermé. Il faut dire que les personnes qui tiennent ce café internet travaillent bénévolement. Nous n’arrivons même pas à acheter des timbres. Il faut dire que les seuls fournisseurs de timbres aux USA sont les bureaux de postes.

 

Le dimanche 27 janvier, Namakani Paio, Mauna Kea, Grillades à Black Sand Beach

Une équipe composée de Jo, Alf, Denis et Vincent remonte dans les amonts du réseau électrique. En fait nous sommes dans une nouvelle cavité qui n’est pas jointe au réseau exploré de 6.6 kilomètres, mais ce réseau semble aussi prometteur puisque Vincent et Denis étaient restés sur de nombreuses inconnues. Nous formons deux équipes et en quelques heures, nous bouclons l’affaire. Nous rajoutons environ 600 mètres de topographie et la grotte développe finalement sur environ un kilomètre. Le réseau est surtout composé de 3 tubes superposés ce qui en rend la représentation et la compréhension difficile.

Une équipe composée de Jean-Marc, Michel, Krista et Pascal partent au Mauna Kéa, c’est le sommet le plus haut de l’île, mais on monte à 4000 mètres en voiture. La route sert à mener les visiteurs à l’observatoire. L’aller-retour prend dans les 6 heures. Ils seront très content de leur séjour tant les paysages du sommet sont beaux. On y trouve d’ailleurs des pénitants.