Grottes des Crânes - Beaumont

Les Différentes phases d'activités aux Crânes peuvent se résumer en trois campagnes ou chapitres distincts :

1) La découverte en 1955 de la grotte avec ses 245m de développement.
2) Les désobstructions du bout du lac en 1999 permettant d’atteindre 491m de développement.
3) La découverte en 2003 du réseau Aval puis celui de l'Amont.


Chapitre 1 : La découverte en 1955 de la grotte des Crânes

Durant l'automne 1955, Jacques Martini, son frère et J.-F. Vergain, au cours d'une prospection le long des falaises de la région de Pomier, au Salève (France), découvrent un trou souffleur d'où sort un violent courant d'air. Ce trou obstrué nécessita de longues séances de désobstruction avant de livrer ses secrets. Au bout de quelques week-ends de travaux, les spéléologues se retrouvèrent dans une cavité relativement importante pour le Salève à cette époque.

J. Martini présente la cavité à la SSS, ainsi que la Grotte de l'Enfer et la Grotte de la Vire, dans un article d1er chapitree Stalactite. La grotte des Crânes, nommée ainsi à cause de la découverte de divers ossements de chien, chat, mouton et blaireau, est alors une des plus belles découvertes de la SSSG au Salève avec ses 245 m de développement. J. Martini soupçonne très vite le secteur de receler un grand réseau souterrain. Tout d'abord, personne n'y a encore prospecté et les résurgences sont importantes pour le Mont Salève. Très vite, il repère les endroits où cela se passe et il découvre ces trois cavités. Son travail en Afrique du Sud l'empêchera de poursuivre ses recherches, nous laissant le soin de continuer son travail.

Dans les années 1990 la grotte de l'Enfer nous livrait son secret. Puis ce fut au tour de la grotte de la Vire de nous offrir la possibilité de faire un réseau au Salève avec la grotte de l'Enfer. Cette jonction nous aura valu maintes séances de désobstruction. Ce fût une joie que de pouvoir présenter cette découverte à son inventeur qui, avec Gérald Favre, nous firent l'honneur d'un article sur la géologie des fonds de l'Enfer.


Chapitre 2 : Les désobstructions du bout du lac en 1999

C'est dans le c2ème chapitreourant de l'été 1999 que D. Favre. et L. Savoy iront lui rendre une première visite. Tout de suite, ils pensent qu'une désobstruction s'impose. Cependant ce n'est qu’en décembre 2000, suite à des pluies torrentielles rendant les cavités de Flaine inaccessibles, que la première séance de désobstruction est entamée. C'est après plus de vingt sorties de désobstruction que la grotte livrera quelques galeries supplémentaires. La désobstruction est rendue difficile par la présence importante de boue, d’eau et de la pente de la galerie.

En février 2001, alors que les préparatifs pour le congrès occupent les membres du club, Sébastien, Nathalie, Sophie et Philippe s’attaquent à la boue de “La salle à Alf”. Après une dernière coulée stalagmitique ils tomberont sur plus de 100 m de nouvelles galeries qu'ils inventeront dans l'euphorie d'un saint Graal mérité.

DansLes Sables d'Olonne les sorties qui suivront les désobstructions s’effectueront dans “les Sables d'Olonne” qui offriront encore quelques belles pointes. Ensuite les deux cheminées seront escaladées et de nombreux coups de pelle seront encore donnés dans la désobstruction amont, qu'on pourrait nommer “le Piège à Mouche” tant la boue y est collante. La difficulté de toutes ces désobstructions est fortement augmentée avec la présence d’eau qui oblige à se mouiller pour y accéder. Dans ces conditions la motivation des explorateurs diminue très vite…

Après pas moins de 30 sorties dans les entrailles de la grotte des Crânes l’optimisme disparait peu à peu et les travaux de désobstruction s’arrêtent pour laisser place à d’autres explorations dans des cavités plus prometteuses, notamment dans le bassin de Flaine. Le développement total de la cavité est alors de 491m pour un dénivelé total de 43m.  


Chapitre 3 : La découverte du réseau Aval et Amont

C’est au début de 2003 que commence la 3ème campagne à la grotte des Crânes qui permettra de mettre à jour un réseau de plus de 2871m de développement et  140m de dénivelé.

La Faille PontLa première grande pointe est réalisée en mai 2003 avec la découverte de “la Faille du Pont”. C. Rossi ouvre la voie jusqu'à “la Salle Faille” puis laissera le reste de la pointe pour les autres. Au fond la creusette continue. En juillet A. Quiquerez construit un pont en alu dans “la Faille du Pont” afin que plus personne ne puisse se coincer bêtement au milieu à cause d'un “Croll®” mal monté! En automne 2003 les premières pluies commencent et les avals se retrouvent sous l’eau malgré les essais de drainages.

Au début 2004 une plaque d'avertissement est posée dans la galerie d'entrée des Crânes en raison des risques importants d'inondations. Dans la même période une botte de foins brûle dans les Amonts tandis qu'une autre équipe tente de repérer les fumerolles en surface, en vain…  Une balise UGPS est également posée dans les amonts, malheureusement rien n’a été détecté en surface. Pour les 40 ans de C. Rossi plus de 400m de câbles électriques sont la désob cadeaux pour une autre fois. Celle-ci se révélera très difficile à cause de la présence de boue liquide.

La Salle à KenEn mars 2005 la désob de “la Salle Duplex” recommence avec la perfo et ses 400m de rallonge! L’installation d’une ventilation est nécessaire. C’est en avril 2005 que celle-ci est passée avec la découverte de “la Salle à Ken” et de ses diverticules. L’été 2005 plusieurs désobs sont entreprises notamment “la Désob du Solitaire” par P. Marti qui seul y croit. L'avenir lui donnera raison. Une jonction avec la Vire, qui n’est plus qu’a 25m de “la Boîte aux Lettres”, est espérée mais ne donnera rien.

En décembre 2005 un portail est posé dans la première étroiture après “le Passage des Bacs”. Un double des clés est déposé à la commune de Beaumont.

Début 2006, dans les Avals, “la Galerie du Solitaire” est enfin percée et donne sur un fort courant d'air! La galerie se sépare en deux : “les Antionios” et “les Rues Basse”. Ces dernières offriront plus de 100m de découverte et mèneront vers “le Puits de la Cathédrale”. Fin janvier 2006 les  explorations des dessous de “la Cathédrale” s'arrêtent sur ras le bol! Pourtant ça continue, en direction d'une galerie de la Vire. Faut dire qu'en dessous il y a encore deux puits, puis un lac, puis un méandre... Les galeries qui  y mènent sont difficiles d’accès, longues, boueuses et il faut aussi songer à remonter! Les efforts sont alors concentrés sur la désob des “Antonios” qui donne sur 120m de galeries. La galerie principale continue derrière quelques magnifiques concrétions que l'on n'ose pas toucher!

Le Puits AndréC’est en mars 2006 que le premier secours aux Crânes a lieu: D. Grosjean et C. Rossi se sont fait coincer par la pluie... “Le Solitaire” siphonne et le secours durera toute la nuit. Au petit matin après un long pompage le niveau est suffisamment bas pour qu’ils passent: Ils vont bien et ont même pu dormir. Un bidon d'urgence de 30 litres est déposé derrière “le Solitaire” pour le cas où il y aurait d'autres personnes coincées.

Durant l’été 2006 première pointe dans les Amonts: “les Forceps” passent enfin après plusieurs années de désob. Découverte de “la Salle Margot”, remontée du “Puits André” et découverte du réseau Amont! Agnès Collin passe l'étroiture la première avec 120m de pointe devant elle! Mais pour que tout le monde passe, il faudra encore beaucoup de travail dans l'étroiture du “Toboggan” qui sera vaincue quelques mois plus tard!

Les AoûtiensEn septembre 2006 les pointes s'accentuent dans les Amonts avec les découvertes successives de “la Crypte”, de “la Galerie des 3 Puits”, de “la Salle de la Mecque”, de “la Salle de l'Amitié” et des “Bidochons” où commence une nouvelle désob. En octobre 2006 les Amonts Supérieurs sont aussi découvert derrière une lucarne au plafond du “Puits André”. Une seconde sortie UGPS est organisée et se termine avec succès: l'équipe de surface repère tous les points sauf un. La précision de la topographie est confirmée à 10m près!

Début 2007 dans les Avals, “le Siphon du Solitaire” est drainé par des tuyaux qui devraient garder la galerie bien sèche. “La Pouerk Désob” peut commencer avec le réseau de la Vire en ligne de mire.

En mars 2007 “la Cafétéria” est inaugurée dans les Amonts. Mars voit également la première sortie interclub avec le Scasse. A cette occasion “les Bidochons” sont percés, et derrière c'est la grande “Galerie Défondues”, puis “le Lac” et “la Faille du Beau Regard”: Le Scasse est aussi impressionné que nous. Aux Crânes on est ailleurs! 

La Désob du LacEn avril 2007 A. Quiquerez fête sa 100ème aux Crânes! C’est également le début de “la Désob du Lac”. Probablement un très long chantier mais la motivation est à la taille de la galerie et la suite certainement tout aussi grande! Parallèlement la "Désob de l'Impatient" située aux "Antonios" juste au-dessus de la Vire est entreprise et permet de s’en rapprocher sans jamais réussir à jonctionner.

Au début de l’été 2007 un Arva est déposé au point le plus haut de “l'Aréna” et est repéré facilement depuis l'extérieur, on devrait être à moins de 4mètre!!!!

Devant La Cafétéria Dans La Cafétéria La Galerie Agnès 
Le Puits André L'Amont de l'Aréna La Salle de l'Amitié
La Galerie des Fleurs Varves

Le Puits de l'AnniversaireEn 2008 A. Quiquerez et A. Collin font 70m de pointe dans les Amonts Supérieurs,En haut du P1 se rapprochant ainsi de la falaise.

En 2009 afin de marquer ses soixante années, A. Collin reste 61h aux Crânes. Les désobs de “la Mecque” et du “lac des fondus” sont relancées pour l’occasion. P. Ducimetière, J-C. Nissille et J-P “Pot de vin” découvrent au pied du P1 de “la Galerie des Puits” un accès aux nouveaux “Puits de l’Anniversaire” permettant de descendre d’environ 45m. Ce sont onze joyeux convives qui partagent les fondues et les boissons dans une ambiance euphorique pour la 3ème nuit des 60 ans

En 2010 et 2011 la remontée du P1 de “la Galerie des Puits” permet de remonter vers "la Montée à l'Alpage" escaladée notamment par A. Collin, s’arrêtant à quelques mètres de la surface.



Topo Plan, réalisée par A. Collin (2014):

Grotte des Crânes, topo 2014


Topo 3D, réalisée par A. Collin (février 2010):


Topo 3D des Crânes, février 2010