Rapport d'Activités 2009

Avec 144 sorties pour l’année 2009, la SSG a été un peu moins active que les 5 années précédentes. Nous avons quand même quelques belles réussites à noter en 2009. Commençons par nos découvertes au Mont Salève, en Haute Savoie. Nos découvertes les plus impressionnantes sont au gouffre de Bellevue, une des grottes les plus fréquentées cette année. Suite au franchissement du S1 et 110 mètres plongés dans le S2 en 2008 par Philippe Marti, il fallait continuer les plongées. Ludovic Savoy et Vincent Berclaz passent le S1 et explorent la galerie des Schtroumpfs Bruns. Puis Johnny Martinez plonge la suite du S2 en août 2009. Le niveau est beaucoup plus bas et après 80 mètres dans le S2, il le franchit. Il parcourt alors dans les 250 mètres de galeries. La plus grande pointe de l’année. En septembre, Ludovic, Johnny et Philippe franchissent les 2 siphons dans des conditions difficiles. Le niveau d’eau est à l’étiage ; la visibilité dans les siphons est nulle. Nous explorons le premier passage à droite et nous arrivons dans une série de galeries que nous nommerons le réseau des Trois Glaiseux. Cela conduit la cavité à 1362 mètres de développement. La topographie du gouffre de Bellevue a passé le kilomètre au cours de cette année 2009. Plusieurs désobstructions sont en cours dans les grottes environnantes. La plus prometteuse est la grotte d’en Haut la Vy. Cette cavité qui ne mesurait que quelques mètres du temps de Jean-Jacques Pittard descend maintenant à 55 mètres de profondeur. Au fond de cette cavité, nous ne sommes plus très loin des galeries post-siphon du gouffre de Bellevue. Une jonction qui permettrait aux non plongeurs de poursuivre l’exploration.  Dans la grotte des Crânes toujours au Mont Salève, l’activité diminue mais nous effectuons encore quelques découvertes. En début d’année, les désobstructions emmènent les explorateurs au 3ème niveau du puits André. Au mois de mai, André Collin fête ses 60 ans avec une petite sortie de 61 heures. Durant cette sortie, les participants découvrent le puits de l’anniversaire. Ce sera la plus grande pointe aux Crânes pour 2009. Le développement de la grotte est alors de 2719 mètres. Un petit message anodin de Philippe Pellet à la suite d’une visite à la grotte des Sablons, nous dit qu’il y donnerait volontiers quelques coups de pelle. Ce message est le début de nombreuses séances de désobtructions qui vont suivre, dont l’actrice principale est incontestablement la brouette ! Quelques autres grottes du Salève voient nos bottes en 2009, mais rien d’extraordinaire n’est découvert. Une dizaine de personnes seront présentes à l’exercice annuel de la Pierre à Papet.

Pour rester en Haute-Savoie, nous devons parler de la perte de la Muraille de Chine (MDC) qui voit encore quelques spéléos de la SSG avec les spéléos du SCMB (spéléo Club Mont-Blanc). Les pointes au fond conduisent les spéléos en quelques sorties à -819 mètres. Et les puits continuent. La saison se termine assez vite sur mi-février après quelques premières. La désobstruction continue au trou des Cyclistes, mais toujours pas la première tant attendue. La grotte de Balme reste notre destination incontournable. Pascal Ducimetière s’y trouve du 6 janvier au 27 décembre. Parmi les chantiers visités, il y a le diverticule de la planche à Fakir, les Cristaux et les Latomies. C’est dans les Latomies que Pascal va le plus avancer en 2009, de 50 cm en 50 cm. Ce qui est comique, c’est que dans tous les rapports, il ne reste toujours que 20 cm avant que l’étroiture ce dégage. Nous mettons cela sur le compte de l’optimisme et non sur la volonté de trouver des coéquipiers. Dans la vallée du Pertuis entre le Mont Terret et le Parmelan, au-dessus du réseau de la Diau, les désobstructions continuent dans le gouffre des Elfes. Ce dernier sera terminé avant la fin de l’année. Après plusieurs séances, les explorateurs ne trouveront qu’un puits de 20 mètres alors qu’ils rêvaient de rejoindre la rivière. Cette découverte donnera la topographie et marquera la fin des travaux et le déséquipement du gouffre.

Les explorations à Schwytz commenceront tôt cette année, le 3 janvier, Ludovic Savoy et quelques personnes de divers clubs effectuent la jonction entre le Cervelas Höhle et le Gouffre du Persévérant. Cette jonction ajoute environ 50 mètres à la dénivellation du Cervelas qui fait maintenant dans les 350 mètres. Lors du camp de Schwytz, plusieurs désobstructions sont reprises avec des techniques modernes. Les années à venir sont très prometteuses.

Le massif du Jura ne nous aura presque pas vu. Peut-être à l’occasion d’une plongée à la Bouna ou aux grottes de Vallorbe. Comme chaque année, la SSG à son exercice secours. La colonne 3 effectue un exercice sur deux jours avec des exercices de corde le samedi et un secours dans la Glacière de Druchaux le dimanche. Ce sera pour la SSG l’occasion de découvrir le nouveau chasuble de notre responsable de colonne. Olivier Rodel et Daniel Rossi ont aussi participé à l’exercice pour les chefs d’intervention

Nous avons bien entendu effectué nos traditionnelles visites, que ce soit en Ardèche pour les mordus de St- Marcel ou dans les siphons du Lot, avec quelques plongées au Ressel, au Trou Madame, à St-Sauveur, au Fond del Truffe et dans bien d’autres siphons de cette magnifique région.

Quelques-uns de nos membres ont participé à l’AD et d’autres au Congrès Rhône-Alpes qui se tenait à Samoëns en Haute-Savoie. Le club y a d’ailleurs effectué quelques présentations.

Début 2009, nous sommes retournés à Hawaï. Comme l’année d’avant, nous louons une maison dans le sud à Ocean View. Greg, le propriétaire, nous a trouvé une entrée de grotte à proximité sur une propriété voisine. Nous nommerons ce tube, le trou du Voisin. Ce qu’il y a de très comique avec cette cavité, c’est que nous notons chaque traversée de route par des effondrements souterrains. D’ailleurs le tube est bouché en haut comme en bas parce qu’ils finissent sous une maison. Les bulldozers auront mis fin à notre exploration. Dans les objectifs prévus, nous avons une plongée dans un siphon pas loin de la pointe sud de Big Island. Le siphon est très boueux à son début, mais très vite l’eau s’éclaircit. Nous tirons une centaines de mètre de fil dans une galerie rectiligne et translucide. Ce qui est désagréable, c’est la présence de très nombreux détritus. Nous ressortons après 17 minutes de plongée, nous avons atteint la profondeur de 29 mètres. Nos amis américains nous font visiter quelques tubes avec de magnifiques spécificités. Le premier tube est Refuge Cave, il contient des vestiges archéologiques dont un mur qui le fait ressembler à une place forte. Le second tube est constitué principalement d’un lac que nous parcourons en canoë. Le troisième est un sky light qui s’appelle Stonehenge Cave, mais seule l’entrée est magnifique. Nous avons aussi continué les explorations 2008 effectuées dans le réseau de Keamoku. Nous avons repris les explorations du bas et les explorations du haut. En cumulé, nous pouvons dire que nous avons topographié plus de 8 kilomètres sous la coulée de Keamoku, ce qui fait un bon résultat pour ces deux expéditions. Malheureusement, toutes les portions ne sont pas jonctionnées, il y a quand même quelques effondrements.

Au printemps 2009, une équipe de la SSG dirigée par Gérald Favre part en Islande pour participer à l’émission d’Ushuaïa Nature : « On a marché sur l’Islande ». L’équipe des spéléologues suisses traverse le glacier du Vatnajökull en 4x4 et prend ses appartements dans des tentes et la cabane supérieure de Kverkfjöll. Le tournage aura lieu dans les premières salles de la grotte sous glacière de la Rivière supérieure. En une journée avec Nicolas Hulot et une journée de plans de coupe, les images sont dans la boîte.

L’année 2009 aura à nouveau montré une SSG dynamique avec de nombreux projets et de nombreuses pointes à son actif. Une bonne partie de nos projets continuent, ce qui laisse entrevoir encore quelques années avec de belles découvertes.