Rapport d'Activités 2013

La spéléologie genevoise est particulièrement active autour du Salève et dans la région de Flaine. Pour l’année 2013, nous avons comptabilisé 135 sorties et un camp.

Comme chaque année, je commence ce rapport par les découvertes faites au Mont Salève, Haute-Savoie. Il y a comme un tournus dans nos sorties Salèviennes. La grotte du Seillon nous aura vu à 16 reprises. Après avoir vainement tenté la vidange d’un siphon, c’est un comblement qui est attaqué. Après une dizaine de fois, ce sont 11 mètres de progression qui sont topographiés. La suite sera certainement pour 2014. Dans la même zone géographique, le Sablon nous voit vider des brouettes à 3 reprises et Archamps recevra notre visite à 2 reprises. Dans la même zone, la grotte du Seillon est aussi visitée pour y entamer une belle désobstruction.  

La grotte des Crânes reste une très grande classique et nous voit 11 fois. C’est principalement une désobstruction près de l’entrée qui nous verra le plus, la désobstruction des pailles. Quelques autres tentatives sont effectuées de part et d’autres ainsi que quelques visites. La grotte des Crânes n’a toujours pas livré tous ses secrets. La grotte de Bellevue est la destination de 7 visites. Une sortie de prélèvements de roches est aussi effectuée dans l’espoir d’une publication et des sorties d’observations sont effectuées en fin d’année après l’observation d’un changement dans le comportement de la source. De nombreux repérages et tentatives de désobstructions sont tentées sans succès. La moyenne d’âge des spéléos à la grotte du Diable sera bien descendue puisque 3 papas du club y emmènent régulièrement leur progéniture. Le Salève nous reverra souvent en 2014. 

Toujours en Haute-Savoie, en collaboration avec le Spéléo Club du Mont-Blanc, l’exploration de la Muraille de Chine continue. Quelques découvertes sont faites dans les galeries du fond. La suite n’est pas découverte. Dans la grotte de Balme, trois chantiers sont en activité en 2013 et deux pointes totalisant quelques mètres sont faites dans le diverticule de la planche à Fakir. Les autres chantiers sont toujours aussi prometteurs, mais ils demanderont encore du travail. La difficulté de ces trois chantiers est qu’il faut chaque fois jongler avec des conduits qui se remplissent d’eau et qu’il faut siphonner et avec des fronts de taille qui deviennent limites en oxygène et qui limitent le temps d’intervention. La grotte de Balme est indéniablement une cavité très intéressante tant par sa situation que par son potentiel ; elle nous résiste cependant depuis de très nombreuses années avec ses remplissages sans fin. Nous ne renoncerons cependant pas. Un chantier a aussi été ouvert dans une cavité proche de Balme. Plusieurs séances de désobstruction ont été effectuées en collaboration ou en alternance avec le Spéléo-Club Mont-Blanc (SCMB). Vers le bassin de Flaine, c’est dans le trou des Cyclistes qu’une grande avancée a enfin eu lieu.  Après avoir enfin franchi l’obstacle, des ressauts et un puits sont découverts. La suite ne semble pourtant pas encore évidente, d’autres séances de recherche et de désobstruction seront certainement nécessaires en 2014.

Dans le massif du Jura, La SSG est toujours aussi active à la grotte aux Fées de Vallorbe où plusieurs centaines de mètres sont explorés et topographiés chaque année. Plusieurs membres de la SSG profitent aussi pour effectuer une traversée des Follatons aux Fées.

C’est en équipe restreinte que se tiendra le traditionnel camp de Schwytz. La famille Arrigo avec deux spéléos en plus participeront au camp. Du samedi 27 juillet au mercredi 7 juillet,  divers travaux seront faits au K5 et aux Tritons. Le P0 n’est quant à lui pas praticable à cause de la neige.

En 2013, une expédition restreinte de 4 spéléologues se rend à Hawaï. L’objectif principal est de tourner quelques images et de faire des interviews dans le « Pit Cratère » de Wood Valley avec des scientifiques très intéressés par ces formations. Dans le cadre de cette expédition, les membres auront eu l’occasion de parcourir 600 mètres de tube en exploration dans le système du Kupaianaha. Ce système est proche du centre éruptif actuel qu’est le volcan Puu’O’o.

C’est dans le gouffre des Croix Rouges N°2 que se tient notre exercice secours annuel. Comme d’habitude, une bonne participation de la SSG est sur place et c’est Philippe Moret qui dirige l’intervention. Pour changer, l’exercice annuel vertical ne s’est pas tenu à la pierre à Papet, mais sous le Pont Butin. Ce site a été aménagé par le Club de Canyoning et convient parfaitement à nos attentes. L’exercice sera suivi d’une charmante grillade orchestrée par les canyonneurs présents. Nous les remercions pour la mise à disposition de leurs infrastructures, pour les grillades et leur convivialité. 

J’oublie dans ce rapport les nombreuses visites dans différentes grottes suisses et françaises.

Le bilan des explorations 2013 est à nouveau positif. Les deux principales avancées sont à la grotte des Cyclistes en Haute-Savoie et à Hawaï. Ces explorations nous remplissent d’espoir pour 2014.